Lucifer saison 4 sur Netflix, une très bonne surprise !

La fin de la saison 3 de la série TV Lucifer a été marquée par la menace de sa fin définitive. En effet, la FOX avait décidé d’arrêter sa diffusion. Mais la mobilisation des acteurs et des fans via #savedlucifer avaient permis la reprise de la série par Netflix. Et c’est un vrai bonheur ! Cette saison 4 a donné de la profondeur à tous les personnages de la série. Il y a moins d’épisodes, mais les scénarios sont plus denses, riches et profonds que la saison 3.

Une saison 3 inégale en qualité

La série a clairement gagné en qualité à passer chez Netflix. Je suis pas fan de la saison 3. Parfois j’ai eu envie de zapper ou même d’avancer dans certains épisodes tellement ça devenait creux ou ennuyeux. Ce qui n’était pas arrivé sur la saison 1 et 2. La saison 3 a été inégale en qualité et en intensité. Par exemple, j’ai adoré l’épisode ou Lucifer Morningstar et Ella Lopez (médecin légiste police Los Angeles) vont ensemble à Las Vegas enquêter sur la disparition de l’ex-femme de Lucifer, Candy.

Par contre, j’ai pas aimé les épisodes avec Marcus Pierce alias Caïn, qui ont été préjudiciable au charisme du démon Mazikeen alias Maze (amie de Lucifer). La voir se faire manipuler par Caïn me semblait invraisemblable, par rapport à son caractère. Le retour de l’avocate Charlotte Richard était très sympa et surtout son idylle avec Dan Espinoza alias inspecteur Douche. La mort de Charlotte et l’épisode de la révélation du visage de Lucifer ont été quelques uns des plus intenses de cette saison 3, dan l’ensemble très irrégulière en qualité.

Une saison 4 beaucoup plus qualitative

Venons-en à la saison 4 sortie le 8 mai dernier… Plus courte. 10 épisodes. Mais largement supérieure en qualité par rapport à la saison 3. Ce sont 10 épisodes, qui se savourent. Et on ne peut espérer qu’une chose, une saison 5 sur une aussi belle lancée. La psychologie des personnages est plus profonde. La complexité de leurs émotions contradictoires est mieux rendue avec des problématiques comme bien/mal, croyance en dieu ou pas, être soi-même ou se conformer à ce que les autres attendent de soi, être un bon père, avouer ses sentiments, etc. Lucifer Morningstar retrouve le charisme des premières saisons. Ses côté facétieux, sarcastique, drôle et libertin sont remis en avant. On découvre aussi un nouveau personnage, celui de Eve, qui apporte un coup de peps à la série avec sa personnalité drôle et fêtarde. Une sorte de petit diablotin féminin, sexy toujours entrain de sautiller et rire autour de Lucifer.

Tom Ellis sexy en Lucifer !

Tous les personnages bénéficient d’ailleurs d’un scénario, qui s’attachent à montrer la complexité de leurs émotions et de la façon dont ils se perçoivent ou entrent en relation avec les autres. Le plus torturé et complexe demeure Lucifer toujours en thérapie avec le docteur Linda, qui va affronter la notion de déni.

C’est aussi une saison où le physique de l’acteur Tom Ellis, qui incarne Lucifer, est bien mis en avant avec une touche d’humour et son accent so british (mieux vaut regarder en VOSTFR). Sa préparation physique a été bien mise en avant sur son compte Instagram avant même la sortie de la saison 4 avec des photos de ses séances en salle de muscu. Et on peut ensuite apprécié le résultat dans plusieurs épisodes, où il apparait torse nu, cul nu ou carrément nu … par exemple lorsqu’il se rend avec Chloé et Ella dans un camp de nudistes pour enquêter.

La voix de Tom Ellis

Un autre organe de l’acteur est bien mis en avant, sa voix. Car Tom Ellis chante et son interprétation de « Creep » de Radiohead en introduction de saison 4, est impressionnante. Mazikeen chante aussi en fin de saison pour Eve. Elle interprète « Wonderwall » d’Oasis. Voir vidéo ci-dessous de Tom Ellis interprétant « Creep »…


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)