Soutien aux urgentistes en grève du C.H.D de la Roche-sur-Yon

Rencontre avec les urgentistes du C.H.D de la Roche-sur-Yon ou chronique des petits bobos du quotidien… Hier soir P’tit Bout revenait de jouer avec son petit copain et voisin d’à côté. Il est passé par le jardin. Il a couru sûrement (pas vu) pour rejoindre le séjour en passant par la terrasse. Pas de chance… il a trébuché et s’est entaillé profondément le menton. On appelle le 15, qui nous oriente vers les urgences du C.H.D.

En grève mais quand même là pour nous soigner

En arrivant, on voit les banderoles « Urgentistes en grève ». Pourtant, ils sont là. Ils nous accueillent avec le sourire. Ce n’est pas bondé. Il y a un peu d’attente, mais ça reste raisonnable. On est bien accueilli. Les infirmières font tout pour rassurer le petit avec un ballon, de la musique et en le faisant rire. Un accueil au top ! Le médecin pose quelques points de suture, rapidement. Notre P’tit bout sort de là en disant : « C’était rigolo le ballon à gonfler » (ndlr: le masque de gaz hilarant pour le détendre pendant les soins).

Photo d’hôpital Pixabay – non contractuelle

Urgences saturées à qui la faute ?

On y a passé environ 2H30. En même temps, je me dis, quand bien même ce serait bondé, est-ce leur faute ? Non. Est-ce leur faute si années après années l’état diminue le financement des hôpitaux publics. Non. Est-ce leur faute si il manque de personnel ? Non. Alors ce ne sont pas eux qu’on devrait blâmer lorsque ce service déborde, qu’on doit attendre des heures et qu’ils nous accueillent parfois pas de façon très agréable… parce que ce sont des humains et pas des superhéros. Parce qu’ils ne peuvent pas cumuler des heures de gardes à rallonge, rester performants et aimables 7 jours sur 7, 24h sur 24. Si il y a des gens à blâmer ce sont ceux du gouvernement actuels et leurs prédécesseurs, le Ministre de la Santé, l’Union européenne et sa politique libérale en matière de santé, ainsi que les agences régionales de santé.

Plaignez-vous auprès des vrais coupables plutôt que de râler contre les urgentistes !

Le français (et le vendéen aussi) a la réputation d’être râleur, ce serait bien qu’il râle contre les bonnes personnes. Si vous voulez attribuez une mauvaise note pour l’accueil de vos urgences locales sur Facebook ou Googlemaps (comme je l’ai vu sur le web), utilisez plutôt ce bel élan pour écrire un e-mail ou une lettre au Ministre de la Santé, à votre député ou à votre Agence de Santé de régionale. Parce que vos urgentistes n’ont pas besoin d’être blâmés pour une situation, qu’ils n’ont pas créés. Parce que malgré leur grève, ils ne sont pas entendus. Défouler votre colère sur eux ne résoudra rien. Il n’y aura pas moins de file d’attente et plus de personnel pour autant.

Une meilleure qualité de travail pour eux,
c’est aussi une meilleure qualité de soin et d’accueil pour nous.

Si vous devez vous plaindre, plaignez-vous aux bonnes personnes et laissez les urgentistes faire leur travail du mieux qu’ils peuvent… Mieux soutenez leurs actions !
>> Agence régionale de santé Pays de la Loire
>> Députés de Vendée
>> Ministère de la Santé


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)